Calories du vin

Calories du vin

Calories du vin. 

vin rouge servi dans 2 verres à dégustation

Combien de calories dans un verre de vin & fait-il grossir ? 

Malheureusement, il n’y a pas de miracle et vous vous en doutez : le vin fait grossir, surtout si on ne fait pas attention. C’est simplement dû aux calories contenues dans les boissons alcoolisées. En plus de cela, ceux sont des calories qui n’apportent aucun apport nutritif, seulement du plaisir… Il faut comprendre que les boissons alcoolisées sont le résultat d’un processus de fermentation ou de distillation des sucres naturels. Le sucre y est donc présent, et il est important prendre en compte le degré d’alcool. Plus il est élevé et plus le verre contiendra de calories. Les calories proviennent majoritairement de l’alcool que l’organisme va chercher à éliminer en inhibant la combustion des graisses et à terme favoriser la prise de gras.

Par conséquent, les effets de l’alcool sur la ligne sont nombreux car :

  • Il est très vite stocké par l’organisme
  • Il freine la destruction des graisses
  • Il favorise la formation de dépôts graisseux, particulièrement au niveau de l’abdomen (et du foie)
  • Il altère la sensation de satiété
  • Il favorise la rétention d’eau

Mais rassurez vous on ne va pas faire une croix sur nos magnifiques vins de terroir…

Alors quels sont les vins à privilégier quand on fait attention à sa ligne :

Alors quels sont les vins à privilégier quand on fait attention à sa ligne ?

Champagnes et vins mousseux bruts

Les champagnes bruts sont les vins qui renferment le moins de calories. Par exemple, une flute de champagne renferme entre 70 et 80 calories. Il s’agit du vin qui contient le moins de calories. Si vous voulez faire un écart pendant un régime ou que vous voulez éviter des apports caloriques trop importants, choisissez ce type de vin. Ca remonte le moral.

Verre de vin blanc sec, rosé ou rouge 

On classe volontairement dans cet ordre, par rapport aux calories qu’ils contiennent. Mais les 3 se situent entre 70 et 90 Kcal pour 100ml.

Les vins blancs secs sont peu caloriques, comme les vins de Bourgogne, Loire ou d’Alsace. C’est bien sur une excellente excuse pour le déguster à modération , même si vin ne sera jamais idéal pour un régime, mais un verre de vin blanc sec ne l’abimera pas trop. 

Par contre on entend souvent que le rosé est le pire des vins en terme de régime. Il s’agit pourtant d’un des vins les moins caloriques. C’est une fausse vérité.

Côté vin rouge, le bilan calorique commence à s’alourdir. En effet, environ 89 Kcal sont présentes dans 100 mL de vin rouge. Ainsi, le vin rouge constitue le vin avec l’apport calorique le plus important avant les vins liquoreux. Ne culpabilisez pas trop pour autant : les calories dans le vin rouge vous apporteront également du bonheur ! Il existe de nombreux cépages et chaque vin rouge est unique avec ses particularités. Côté calorie, le vin rouge ne contient quasiment aucun nutriment essentiel pour l’organisme, mais il est riche en polyphénols. Le vin rouge pourrait bien contribuer à repousser les maladies cardiaques. Leur rôle d’antioxydants naturels et d’anti-agrégants permet notamment de prévenir des maladies inflammatoires et cardiovasculaires. Le vin rouge contient également de la vitamine E protectrice des tissus des vaisseaux sanguins. A condition de le déguster à petites doses… C’est pas une excuse.

Verre de vin liquoreux

Si vous êtes au régime, fuyez immédiatement ces vins. En effet, les vins blancs liquoreux comptent le plus calories, car en plus de l’alcool le sucre y est bien présent. Autant faire une croix sur sa ligne immédiatement. Parmi ces vins, vous trouverez le Sauterne ou le Montbazillac, mais aussi les Muscats ou Banyuls.

 

Si l’alcool n’est pas indispensable,
un petit verre entre amis ou à table fait toujours plaisir.

calorie vin blanc rouge rose champagne regime

Se faire plaisir
& dégustez en gardant la ligne

Heureusement, il existe quelques astuces si on veut continuer de boire du vin sans avoir à refaire sa garde-robe. Voici donc quelques conseils pour continuer à se faire plaisir en limitant la casse :

Les conseils :

  • On boit en quantité modérée (de toutes manières il faut consommer avec modération !)
  • On évite les ajouts de calories (sirops ou boissons gazeuses sucrées)
  • On mange avant de sortir : protéines ou fibres
  • On fait attention à ce qu’on grignote pour accompagner son verre
  • On boit… de l’eau ! Que l’on fasse attention à sa ligne ou pas, cela permet aussi d’éviter la déshydratation liée à la consommation d’alcool
Décanter un Vin

Décanter un Vin

decanter vieux vin carafe

Décanter un vin.
Attention aux pièges… 

La décantation consiste, à l’inverse de l’aération, à faire entrer le moins d’air possible dans la carafe et séparer le vin de la lie, c’est-à-dire de son dépôt, qui est bien un signe de qualité. Il faudra mieux opter pour une carafe très étroite. Pensez à verser le vin très délicatement dans la carafe pour qu’il tapisse la paroi. Il faudra s’arrêter de verser dès l’apparition du dépôt. Réalisez la mise en carafe seulement quelques minutes avant la dégustation et rebouchez avant le service pour éviter l’oxygénation trop violente. Par ailleurs, sachez que tous les vieux millésimes ne supportent pas la décantation. Privilégiez les grands vins, les années excellentes et surtout les vins avec une structure opulente et des tanins encore très présents.

Il s’agit d’une action particulièrement essentielle pour les vieux vins car c’est dans ces derniers que le dépôt est souvent le plus important. Ainsi, la décantation du vin est l’acte qui vous permet d’éviter d’avoir le dépôt dans votre verre et donc de profiter au maximum de votre dégustation

Mais attention :

A titre personnel, je préfère éviter de décanter un vin. Cet acte, aussi noble soit-il, peut dénaturer, choquer voire tuer le vin. Sous prétexte que le vin est vieux, il faut irrémédiablement le passer en carafe, car il y a un dépôt. Donc, on le décante… Erreur qui peut coûter très cher !

La décantation consiste surtout pour le vin à devoir affronter une oxygénation relativement importante. Or, ce vin, si précieux, âgé, est resté enfermé dans son flacon, des années durant. Si vous procédez de la sorte, en le décantant, sa durée de vie, dû à cet acte violent qu’est l’oxygénation, deviendra très limitée. Une demi-heure plus tard, il n’en restera que très peu d’âmes, et vos souvenirs seront bien brouillés.

Procédure

decanter vieux vin carafe
Comment décanter mon vin pour une oxygénation minimale ?
  • Si votre bouteille est couchée, placez-la délicatement dans un panier. Par cette action, les sédiments resteront collés le long du verre sans se mélanger au vin. Le mieux serait au préalable de la poser verticalement dans votre cave, 24h à l’avance.
  • La décantation, se fera au dernier moment, juste avant de passer à table, pour éviter que le vin rouge ne s’évente.
  • Ouvrez la bouteille sans la faire tourner. Avec délicatesse et élégance, inclinez légèrement la bouteille et servez-vous un peu de vin pour le contrôler.
  • Goûter pour juger et aussi pour estimer un temps de garde pour vos autres flacons.
  • Contrôler la carafe et la nettoyer si nécessaire.
  • Pencher la carafe et verser délicatement et le plus doucement possible, le vin le long de la paroi. Laisser quelques centilitres de vin dans la bouteille selon la quantité de sédiments. Les plus habiles peuvent faire cette procédure à l’aide d’une bougie et stopper le carafage à l’arrivée des impuretés visibles par transparence.
Carafer les vins jeunes

Carafer les vins jeunes

carafe caraphe decanatition aerer decantation vin

Carafer pour mieux déguster. Ou pas… 

Il est parfois nécessaire de transvaser le vin de sa bouteille à la carafe. Ce procédé ne doit pas être systématique, mais peut permettre de profiter au mieux des sensations procurées par votre vin. Mais attention aux erreurs, qui peuvent être fatales...

Carafage : c’est l’aération du vin

Le carafage est simplement l’acte permettant d’aérer le vin, c’est souvent nécessaire sur les vins jeunes qu’ils soient rouges ou blancs. Ces vins ont besoin d’être un peu secoués, afin de les rendre plus accueillants. Lorsque le vin est fermé, il n’est pas très présentable, il semble même éteint et ennuyeux, malgré la qualité qu’on pensait lui accorder. Qu’est ce qui se cache derrière ? L’oxygénation du vin va lui permettre de s’étoffer, s’assagir, pour développer ses arômes et nous apparaître plus expressif qu’à la première dégustation.

Pour les vins jeunes, comme les vins du Sud, gorgés de soleil, ayant une ossature riche, robuste et complexe, un petit passage en carafe sera nécessaire. D’autant plus lorsque la charge tannique est élevée. Car ce sont bien les tanins qui vont permettre aux vins de tenir sur la durée, mais qui donne aussi une astringence marquée.

L’idéal pour un vin digne d’intérêt, est d’être ouvert 6 voire 12 heures à l’avance pour les plus prestigieux. Laissez-les respirer dans votre cave à 13°, débouchés. En respirant, le vin gagnera en finesse, et en élégance. Parfois, 10 minutes suffiront au vin pour se dévoiler. Quelquefois, littéralement intimidé, un vin peut mettre une journée avant de s’ouvrir. Cela dépendra de l’ossature du vin, de sa persistance, et de sa carrure.

La surface d’aération, propre au goulot reste très limitée, d’autant plus lorsque le format de la bouteille est grand. Votre vin ne s’évanouira pas en quelques heures, soyez rassuré.

Attention cas particulier…

Vive la France encore une fois…

Les vins de Bourgogne et d’Alsace rouges à base de pinot noir contiennent beaucoup de tannins, provenant de la peau du raisin. Ces derniers donnent au vin un goût âpre, un peu rêche, que vous adoucissez par l’exposition à l’air. Le cépage pinot noir, sur des appellations génériques supporte relativement mal l’oxydation. Évitez de les passer en carafe, les vins se fatigueront bien vite.

    Allons plus loin…

    « Je préciserai que prendre la précaution d’ouvrir un vin 2h avant son service, n’a d’intérêt que si l’on consomme des vins de « terroir », de caractères, des vins originaux qui exigent d’être suivi.

    Avec les vins standardisés ou technologiques, je vous déconseille toute ouverture en avance et tout carafage, au risque de foutre en l’air votre vin.

    Pourquoi ? Parce que ces vins sont des vins morts… Pardon cela ne doit pas vous parler plus… Ces vins sans âme, sans vie, sans énergie sont comme des soufflés, ils n’ont pas ou peu de capacité de vieillissement, hors je vous rappelle que l’oxygénation d’un vin est équivalente à un vieillissement prématuré. Cela signifie qu’il doit posséder les éléments nécessaires qui lui permettront de tenir dans le temps. Ce phénomène à petite échelle est le même lorsque le vin est ouvert, il est en contact avec le l’oxygène et donc il risque de s’oxyder.

    Les vins technologiques en opposition aux vins de « terroir » n’ont que peu de capacité de résistance à l’oxydation. Par exemple, une fois qu’une bouteille de vin est ouverte, très souvent les consommateurs se plaignent qu’elle ne se garde pas. Et bien c’est parce que le vin n’est tout simplement pas de qualité. Et oui, je suis obligée d’utiliser ce mot, parce que lorsque votre vin est de qualité, si vous rouvrez la bouteille 4 jours après, voire même une semaine après et bien je reconnais que votre vin ne sera pas exactement pareil qu’à l’ouverture, mais généralement il est encore  « bon », voire meilleur qu’à l’ouverture et il n’est pas sensé avoir dérivé sur l’ascétique (vinaigre) ou l’oxydation grossière…

    J’oubliai une remarque importante, qui était induite, il faut gouter le vin, avant d’entreprendre toutes opérations de service.« 

    extrait rédigé par Emilie Merienne

    Procédure

    repas ami soiree preparation reception
    Comment carafer mon vin pour une oxygénation optimale ?
    • Procédez à l’ouverture et servez-vous une petite quantité de vin. Jugez de son niveau d’ouverture aromatique et surveiller son état de santé pour évaluer les autres bouteilles.
    • Si le vin semble fermé ou réduit, contrôlez la bonne propreté de votre carafe. Si le vin est parfaitement ouvert, pas besoin !
    • Versez l’intégralité de la bouteille en versant à gros bouillon pour brusquer l’aération du vin. Pour les vins plus âgés, voir la procédure de décantation.
    • Tournez le vin dans la carafe si le besoin de l’aéré se fait sentir.

    Servez vos convives et rebouchez la carafe à l’aide du bouchon prévu à cet effet.